?

Log in

Previous Entry | Next Entry

Stone Age

Voilà. Cet été a été le plus court et le plus dense de ma vie. On m'avait prévenue, par contre, qu'il filerait très vite. Oui, bien sûr, on m'avait prévenue.

On m'avait dit, aussi, que l'école secondaire (en particulier le tout petit collège privé girls only que j'ai fréquenté pendant mes cinq années d'études) était un monde très confortable et sécurisant par rapport à ce qui nous attendait à notre sortie: le Cégep. Connu également sous le nom d'Échantillon du Vaste Monde, pour ceux qui, comme moi, se sentent un peu dépassés devant lui. La faute au programme? Oh, non, je ne crois pas que la matière scolaire dépasse mes capacités (je chanterai peut-être une autre chanson dans quelques mois, mais pour le moment, je préfère penser que tout ira bien de ce côté...académiquement parlant, j'ai été bien préparée).

C'est à un autre niveau que je me sens dépassée par ce Cégep. 6200 étudiants, 7 pavillons, des centaines de professeurs et au-dessus de mille locaux différents...Ma tête tourne. Aucune cloche ne me rappelle à l'ordre quand j'ai un cours à honorer de ma présence. Je ne sais jamais ou retrouver mes amis, ils sont disséminés partout. C'est si grand, si plein de services en tous genres, que j'ai l'impression qu'il n'y a rien. Mes nerfs lâchent. Dédale de corridors. 

 Aujourd'hui, en philosophie, le prof nous a expliqué la très brillante allégorie de la   caverne illustrée par Socrate, il y de ça si longtemps déjà. Imaginez des gens enchaînés dans une caverne, face à un mur. Un feu situé derrière eux projette sur ce mur les ombres des passants, des objets alentour. Toute leur vie, cest gens ne peuvent que regarder ces ombres. Ils ne connaissent rien d'autre.

Imaginez ensuite qu'un des prisonniers, pour une raison X, sorte de cette caverne. La lumière du jour l'aveuglerait! Tout ce qui'il verrait lui appraîtrait si douloureux en nombre et en réalité que, sans doute, il souhaiterait de toute son âme réintégrer sa caverne si familière...et ce même si,  bien entendu, il serait bien forcé de voir que le vrai monde n'est pas fait d'ombres sur un mur.

Je viens de sortir de ma caverne. J'ai mal. Je veux y retourner. Mais je ne peux pas. Tous ces visages me blessent...Toutes ces individualités qui ne se croiseront jamais...Tous ces gens!

Dieu que j'ai hâte de m'adapter.

Latest Month

septembre 2008
S M T W T F S
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Actionné par LiveJournal.com
Designed by Taylor Savvy